03 juillet 2006

Notre vie en l'air, j'ai trop les boules

Tout s'annonçait si différent
Tout nous semblait un peu plus grand
On aurait dû se réveiller
Sur le même oreiller
Sans jamais se lasser

Mais quand vient l'ennui
Blanc il s'installe
Tu tombes de ton piédestal
Et nos caresses et nos jolies habitudes
Perdent soudain de l'altitude

Si tu me suis
Je te fuis
Tu me fuis
Je te suis
C'est ma vie
Et je l'envoie en l'air
Tant qu'il est temps
Qu'il est temps
Tant qu'il est encore temps
De changer
Voilà je change d'air
Si tu me fuis
Je te suis
Tu me suis
Je te fuis
C'est ma vie
Et je la veux en l'air
Notre amour n'a pas passé l'hiver

J'en ai rêvé de te revoir
J'en ai connu des coucous d'un soir
Qui aurait cru qu'à vivre à deux
On allait dev'nir vieux
Avant l'heure avant eux
Mais un soir en prenant l'escalier
J'ai vu l'amour sur le palier
Et son sourire
Son vieux pull ses habitudes
Ont pris soudain de l'altitude

Si tu me suis
Je te fuis
Tu me fuis
Je te suis
C'est ma vie
Et je l'envoie en l'air
Tant qu'il est temps
Qu'il est temps
Tant qu'il est encore temps
De changer
Voilà je change d'air
Si tu me fuis
Je te suis
Tu me suis
Je te fuis
C'est ma vie
Et je la veux en l'air
Mon amour passerons-nous l'hiver ?

Si tu me suis
Je te fuis
Tu me fuis
Je te suis
C'est ma vie
Et je la veux en l'air
Mon amour passerons-nous l'hiver ?

Gaëlle

Posté par francoise à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Notre vie en l'air, j'ai trop les boules

Nouveau commentaire